Que veut dire Wallah ?

Wallah frère, je t’assure bro ! Que ce soit à l’oral ou à l’écrit, vous avez certainement déjà vu, lu ou entendu cette expression. Wallah est en réalité une interjection qui a conquis plus d’un. Son utilisation s’est tellement répandue que des humoristes l’emploient sur scène et des acteurs en font de même dans les films. Alors, qu’est-ce que ça veut dire et d’ailleurs cela vient d’où ?

Wallah, qu’est-ce que ça veut dire ?

Le vocable wallah est une interjection que le français a empruntée à l’arabe. Littéralement, cette dernière signifie par Allah, par Dieu. La religion islamique utilise cette désignation pour faire un serment par Allah. Mieux, par l’entremise de cette expression, l’on prend Dieu à témoin pour assurer la vérité de son propos. Le caractère religieux que possède le vocable n’a cependant pas constitué un frein à sa popularité.

Du coup les conversations en sont meublées et tout le monde en fait usage. Il est vrai que certains l’emploient pour réellement parler d’une vérité incontestée. Pour d’autres, il peut s’agir d’un appel pour dire à son interlocuteur de vous croire. On rencontre également la variante WAllahi traduisant la même chose que wallah. Il consiste pour la personne qui en fait usage de prendre à témoin Allah pour prétendre que ses propos ne sont pas faux.

Son essence

L’expression wallah tire ses sources de la religion islamique et de la langue arabe. C’est un mot arabe qui a été adapté au speech quotidien. De son origine et à travers son caractère religieux, il témoigne d’un attachement à Allah : je le jure par Allah. Si à son origine le vocable était utilisé dans une telle optique, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Il est plutôt devenu un mot passe-partout et ne véhicule plus la même connotation religieuse. Son usage laisse vraiment à désirer quant à la véracité des propos énoncés. Son origine et sa réelle connotation n’entrent plus très souvent en jeu dans son utilisation actuelle. Chacun l’utilise à son gré histoire de paraître « branché », que ce soit à l’écrit ou à l’oral.

L’usage contemporain de wallah

Tout le monde utilise l’expression wallah comme il l’entend. Une pareille expression qui devrait normalement être utilisée selon son vrai sens s’est vue dénaturée. Ainsi, pour certains, il faut l’utiliser pour jurer, pour assurer que ce qu’on dit est vrai, ou même pour renforcer les propos. Des usages comme : wallah c’est pas moi, wallah c’est vrai, wallah j’suis choqué sont ceux qu’on rencontre souvent.

Pour d’autres, il faut juste l’utiliser pour l’utiliser, sans aucune référence. C’est le cas des adolescents et jeunes sans lien avec la langue arabe, qui se plaisent à lui emprunter l’expression pour ponctuer leurs phrases avec panache. En général, tous ceux qui l’utilisent aujourd’hui ne sont pas forcément croyants et ne l’emploient pas pour demander à Dieu de témoigner de leur bonne foi. Wallah s’inscrit dans leur vocabulaire comme un mot sans aucun attrait religieux.

Ainsi, vous pouvez l’utiliser à votre gré soit pour jurer, prendre à témoin Dieu, soit pour donner un certain mélange à votre speech. L’interjection wallah, étant devenue monnaie courante dans le langage français, s’est faite également une place incontournable.

Il s’écrit et se lit comme tel et signifie la même chose en minuscule comme en majuscule.

Pour finir, wallah, cet article a absolument tout dit !…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page