Que veut dire ALD ? Acronyme et définition

Les aides dans le cas de la couverture sanitaire sont légion en France. Certains sont très connus et d’autres non. C’est le cas de l’ald. Pourtant pour en tirer profit et recevoir des soins de qualité, il est important de connaître les nombreuses aides accessibles en France.

Que signifie ALD ?

ALD ou ald est l’acronyme de Affection Longue Durée. En France, il s’agit d’un dispositif qui accompagne les malades atteints de pathologies graves dont les traitements doivent se faire sur la durée (au moins 6 mois) et dont la prise en charge est coûteuse. En réalité, ce dispositif vise à prendre en charge les dépenses non couvertes par l’assurance maladie. On parle ainsi de l’exonération du ticket modérateur. Notez toutefois que toutes les ALD ne sont pas éligibles à cette exonération. 

Pour le compte des ALD bénéficiant de l’exonération, il y a 3 groupes. Le groupe ALD 30 concerne les affections déterminées, tandis que le groupe ALD 31 concerne les affections invalidantes non mentionnées parmi les ALD 30. Il y a enfin, le ALD 32 qui est dédié à un patient atteint de plusieurs affections longues durées. 

Quelle est l’origine du mot ?

Le dispositif ald est aussi vieux que la sécurité sociale. Tout commence réellement en 1945. En effet, à cette période il y a eu un pic des maladies chroniques et donc des affections longue durée. Dans le temps, les couvertures sanitaires n’apportaient pas réellement une aide aux patients.

Sa mise en place est donc due à la volonté d’aider les personnes âgées, de les soutenir en ce qui concerne les soins de santé, et de contribuer par ricochet à l’augmentation de leur espérance de vie.

Ce dispositif est régi par l’article L. 322-3 du code de la sécurité sociale. Bien évidemment, de 1945 à ce jour, le dispositif ALD a beaucoup évolué.

Dans quel cas être considéré comme ALD ?

La mise en ald ne se fait pas de façon sine qua non. Il y a des droits, mais il y a aussi des règles pour être en ALD. Être en ALD ne se fait pas de façon automatique et il faut suivre un processus.

Pour rappel, les affections répertoriées dans la liste ALD 30 sont entre autres : les cancers, les AVC, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, les diabètes de type 1 et 2, les insuffisances cardiaques, la sclérose en plaques, l’épilepsie grave, le VIH, les affections hépatiques chroniques, etc.

Le processus commence par une constatation du médecin traitant. En effet, ce dernier va en fonction de la pathologie, déterminer les traitements nécessaires. Il peut donc seul ou avec d’autres spécialistes élaborer un protocole de soins : traitement, consultation, etc. Ce dernier sera ensuite envoyé à l’assurance maladie.

Si les conditions sont réunies, l’assurance maladie pourra donner son accord pour une prise en charge en ALD. Le cas échéant, vous pourrez recevoir une invalidation de votre demande. Mais, si vous pensez être en droit, vous pourrez faire un recours en justice. Notez cependant que l’exonération du ticket modérateur en ALD est valide pendant 3 ans. Il faudra renouveler à terme.

Le terme s’utilise aussi bien à l’écrit qu’à l’oral et dans tous les contextes pour signifier qu’une personne bénéficie de cette aide. Ce qui peut donner : « Mon père est en ALD depuis bientôt 2 ans. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page